Je suis un traducteur homme-machine qui aime voyager. J'écrit ici ce qu'il me passe par la tête. J'ai gardé le même nom de domaine parce que merde.

Ruines de Mycène

Mycènes est une ancienne ville fortifiée, située au sud de la ville de Corinthe (juste à l'entrée du Péloponnèse, cette presque-île au sud de la Grèce) qui à donnée son nom à la première civilisation sur le continent grec. Le site datant d'environ 3300 ans, il reste les ruines du mur d'enceinte, les fondations de certains bâtiments ainsi qu'une énorme (13,5 mètres de haut) tombe en forme de cône.

On comprend assez vite pourquoi les murs y sont encore : ils ont été construit avec d'énormes pierres. Ces murs « cyclopéens » auraient été, comme le nom l'indique, bâti avec l'aide des cyclopes, peut-être parce que le paysan moyen ne pouvait s'expliquer rationnellement que ce soit le résultat de l'action humaine. Une pierre de la tombe (le plafond du portail) est estimée à 120 tonne, on suppose donc qu'il a fallu des techniques d'une certaine complexité pour avoir assemblé le tout.

Le site est exceptionnellement bien placé, au sommet d'une colline adossée à des montagnes de deux côtés. Du palais on a une vue sur la campagne environnante, maintenant occupée par des champs d'olives et d'oranges. Les centres urbains de l'époque se trouvaient plutôt du côté de la baie, à une dizaine de kilomètre de là : l'isolement relatif renforçait la capacité défensive de l'endroit.

J'ai omis cette information dans mon précédant article sur l'histoire des mycéniens, à savoir quel est leur place dans la formation de la Grèce classique. Vers la début du 12ième siècle avant JC, un évènement dont on explique mal l'origine va bouleverser le paysage politique du moyen-orient, de l'Égypte et de la Grèce. "L'effondrement de la fin de l'âge du bronze", où l'on verra plusieurs civilisations (hittites en Anatolie, mycénien, cités états syriennes) s'éteindre subitement et sans laisser de traces. Cet évènement représente donc une baisse drastique des échanges économiques de la région, une décentralisation du pouvoir, une chute du niveau d'alphabétisme, etc... L'on croit que c'est un mélange de conditions climatiques changeantes (moins de nourriture) et d'instabilité politique (peuple de la mer, large masses nomades qui vont s'attaquer à de nombreux royaumes, pour finalement se faire vaincre in-extremis par les égyptiens). Au final on en sait malheureusement très peu sur cet épisode et les experts travaillent encore à éclaircir cet époque déterminante mais nébuleuse.

En conclusion, l'on perd complètement le fil de ce qu'il se passe en Grèce pendant quelques centaines d'années. Il semblerait qu'une importante migration, du nord vers le sud aura lieu, cette légendaire "invasion dorique", mais les détails reste brumeux. Sans aucun doute, il y a multiple mouvement de population, du continent vers les îles et du nord vers le sud. Puis éventuellement, petit à petit, on a le paysage culturel de la Grèce ancienne prendre place. Éolien et Ionien sur la côte ouest de la turquie actuelle, Achéens et Doriens sur le continent : les quatres anciennes tribus grecques.

Voir l'album