Je suis un traducteur homme-machine qui aime voyager. J'écrit ici ce qu'il me passe par la tête. J'ai gardé le même nom de domaine parce que merde.

Stara Planina

À environ 1500 mètre d'altitude, la route n'est guère qu'un chemin de terre. Et c'est une description généreuse. On roule donc assez lentement, pas plus de 20 km/h. La voiture est d'origine russe, les modifications d'origine bulgare. J'en compte un nombre absurde, trois levier de vitesses (manche à balai, "stick", j'ignore la bonne terminologie), l'absence de siège sauf celui du chauffeur, de multiples fils sortant et connectant certaines parties du tableau de bord, un petit levier sur le dessus du panneau, offrant je ne sais quelle fonction additionnelle.

On est un peu fatigué d'avoir marché pendant quelques heures et considérant l'heure tardive, le retour motorisé est agréable. Je suis à quelque 60-70 kilomètre à l'est de Sofia, dans la chaîne de montagnes de la stara planina. Monts qui coupe le pays en deux d'ouest en est, lieu de prédilection des randonneurs, activité d'ailleurs fort populaire lors de l'époque communiste. Comme quoi ça occupe la plèbe, et la garde en bonne santé.

Voir l'album