Je suis un traducteur homme-machine qui aime voyager. J'écrit ici ce qu'il me passe par la tête. J'ai gardé le même nom de domaine parce que merde.

J'ai une tête de turc

J'ai une tête de turc, apparemment. Dans le bus ou dans la rue on m'arrête pour me demander des directions. Ça me surprend puisqu'en général en voyageant, je me démarque assez bien de l'habitant moyen. C'étais bien sûr le cas au Japon, mais aussi dans des endroits tels que les Balkans, où j'aurais supposé une plus grande ressemblance qu'avec les turques.

Les aléas de la mode jouent un certain rôle : en Europe de l'est, 99% des mâles en dessous de 50 ans ont tous exactement la même coupe de cheveux. Soit très court. En Turquie on trouve une plus grande variété. J'ai pu apercevoir un nombre surprenant de jeunes locaux arborant la même crinière glorieuse et imposante qui me pousse sur la tête. Il y a pas mal de frisés dans le coin.

La pilosité faciale semble avoir la cote. En Europe de l'est, c'est plutôt rare, mais ici c'est assez fréquent. La moustache pour la vieille génération, alors que la nouvelle expérimente avec toute forme de barbichettes. Je suis donc plutôt à l'aise avec ma perpétuelle barbe de quelques jours.

Et du reste? J'ai le ton très légèrement plus bronzé qu'à l'habitude, ce qui contribue au camouflage. Je ne suis pas aussi basané que l'habitant moyen de la région méditerranéenne, mais pas assez pâle pour attirer les suspicions. Finalement mes habits et mes lunettes me rangent simplement dans la catégorie du hipster turc, catégorie en vogue dû au désir de la jeune génération de se séparer de l'ancienne. On me dira que c'est généralement le cas partout dans le monde, mais je crois que c'est particulièrement marqué en Turquie.